Régionales 2023 dans le Cavally : Anne Ouloto reçoit un grand coup de pousse

La candidate du RHDP aux élections régionales dans le Cavally, Anne Désiré Ouloto, a bénéficié, le 24 août 2023, du coup de pousse de Cissé Bacongo et Téné Birahima Ouattara.

«Je repars, comblé et confiant (…) Nous sommes juste passés à ses bureaux saluer , et nous sommes agréablement surpris de constater ce que nous voyons ce matin (allusion faite à la présence d'une foule compacte et des interventions favorables à la candidate ). Anne merci pour tout ce que tu as été et pour tout ce que tu seras pour nous», a lâché le ministre Birahima Ouattara, en présence des autorités coutumières, des responsables locaux du parti et d'une foule nombreuse.

Il a fait savoir aux populations que «l'on ne confie pas le développement d'une région à n'importe qui, et que les hauts responsables du parti affectionnent Anne Ouloto, une petite sœur à qui l'on ne peut rien refuser, à qui le président Alassane Ouattara ne peut rien refuser», en  leur recommandant de «suivre Anne Ouloto, de la prendre dans leurs deux mains et qu'elles (populations) verront ce qu'elle va encore réaliser pour la région du Cavally.»

LIRE AUSSI: Régionales 2023 : Anne Ouloto aux populations de Guiglo, « est-ce qu'on change une équipe qui fait obtenir du travail pour les enfants du Cavally »

Le secrétaire exécutif du RHDP, M. Bacongo, a, pour sa part, dit repartir à Abidjan, pour témoigner au président du directoire du parti, le président Alassane Ouattara, qu'au niveau des élections régionales et municipales, le parti peut dormir tranquille quant à la victoire aux régionales de Mme Ouloto, d'autant que les déclarations entendues à la cérémonie conviennent que dans le Cavally, le développement a un nom, Anne Ouloto. Et par ricochet, la victoire des quatre candidats du RHDP aux municipales de Guiglo, Bloléquin, Taï et Toulépleu, du 02 septembre.

Written by Colombe Blanche

Municipales 2023: Amadou Koné, ses ambitions pour Bouaké

Charles Blé Goudé, président du COJEP

Blé Goudé depuis Vavoua: « On ne jette pas des ordures dans le marigot qui donne à boire à tout le village »