Revue de la presse marocaine du 10 novembre 2020

avion

ACTUALITES , 10 (Yeclo avec Xinhua) — Voici les principales informations à la Une de journaux marocains parus ce mardi :

– – –

L'ECONOMISTE

Le de l'Industrie, du commerce et de l'économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy a indiqué, lundi à Rabat, que le secteur de l'industrie a récupéré 93% des emplois durant le mois de juillet dernier.

Lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre a souligné que grâce aux mesures prises par son département pour faire face aux effets de la pandémie, 93% des emplois ont été récupérés dans le secteur de l'industrie durant le mois de juillet dernier, 100% dans le secteur pharmaceutique, 97% dans le secteur automobile et 92% dans le secteur du textile et de cuir, malgré la régression que connaît ce secteur à cause de la deuxième vague du .

– – –

L'édition 2020 du Festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira, prévue en mode virtuel en novembre, se tiendra désormais du 13 au 16 décembre prochain, a annoncé, lundi, l'Association Essaouira-Mogador.

« La deuxième vague de la pandémie de la qui s'amplifie partout dans le monde s'est traduite, en notamment, par un élargissement du dispositif sanitaire. Cette situation a conduit le Gouvernement Régional de l'Andalousie et la Fondation des Trois Cultures à reporter d'un mois le grand concert de flamenco qui devait clôturer nos Andalousies Atlantiques le 17 novembre prochain », a expliqué l'Association dans un communiqué.

– – –

AUJOURD'HUI LE

Le a présidé, lundi au Palais Royal de Rabat, une séance de travail consacrée à la stratégie de vaccination contre la Covid-19, souligne un communiqué du cabinet Royal.

Cette réunion s'inscrit dans le cadre du suivi continu par le Roi, de l'évolution de la pandémie et des mesures prises dans le cadre de la lutte contre sa propagation et de la protection de la vie et de la santé des citoyens.

– – –

LIBERATION

A mesure que le Sars-cov2 poursuit sa propagation express, on se rend de plus en plus compte des multiples dysfonctionnements qui servent son dessein. Prenons l'exemple des enfants contaminés.

Sur le papier, le ministère de la Santé recommande, via un protocole sanitaire, de maintenir l'enfant à l'abri de tout risque, en déconseillant aux parents, entre autres, d'emmener leurs chérubins déclarés Covid+ dans des endroits où ils risquent de rentrer en contact avec des personnes fragiles, en l'occurrence les femmes enceintes, les malades chroniques ou encore les personnes âgées. Fin

Written by Yeclo avec Xinhua

Séguéla : les responsables de l’école sommés de rejoindre leurs postes

Décès de Saëb Erakat, dirigeant palestinien infecté par le Covid-19