Mort suspecte de Samba Traoré (PDCI) : Un homme aux arrêts

président de d’ a trouvé la mort à 38 ans, dans la nuit du mardi au mercredi 27 mars 2019 à Abidjan, dans les encablures de la station Shell entre Adjamé et Cocody, ex-Washington.

Selon les témoins, il a été agressé par des motards avant d’être percuté mortellement par un Gbaka. Le chauffeur est aux arrêts mais ses proches réclament les images de la caméra de surveillance. Dans la nuit du mardi au mercredi 27 mars Samba Traoré, président de Renouveau PDCI, Bédiéisté convaincu à Abobo a trouvé la mort à la suite d’un accident de la circulation qui s’est passé entre Adjamé et Cocody alors qu’il revenait de l’.

Le visa obtenu récemment, il devrait selon ses proches prononcer une conférence en Allemagne au début du mois d’avril devant la jeunesse de la diaspora du parti septuagénaire. Toujours selon les témoins Samba Traoré a d’abord été agressé par deux groupes de moto qui le suivaient avant d’être percuté mortellement par un Gbaka.

A lire aussi : Bédiéiste inconditionnel à Abobo et anti-RHDP Unifié : Samba Traoré victime d’assassinat maquillé ?

Youssouf Bakayoko, le chauffeur à l’origine de l’accident mortel sur le président de Renouveau PDCI, est aux mains de la police. Il plaide l’homicide involontaire et prétend qu’il ne l’avait pas vu. Pourtant il traînait sur le bitume suite à son agression. Les présumés agresseurs à moto sont introuvables à ce jour.

La famille quant à elle, exige que les images de la caméra de surveillance installée sur cette voie et qui aurait filmé la scène de l’agression, soient diffusées afin que la lumière soit faite sur cette mort qui n’a pas encore livré tous ses secrets. La levée du corps de Samba Traoré est prévue pour ce vendredi.

Karina Fofana