Akossi Bendjo : pas de crise de génération au PDCI

Noël Akossi Bendjo, vice-président du PDCI-RDA, a abordé les enjeux de la cohésion du parti en vue de la reconquête du pouvoir d'État en 2025.

Il a d'abord souligné qu'il n'y a pas de crise de génération au , mais plutôt une complémentarité entre les jeunes et les aînés. Les jeunes doivent comprendre que leur fougue doit reposer sur l'expérience et la sagesse des aînés, tandis que les aînés doivent faire confiance aux jeunes et leur donner les responsabilités qu'ils méritent.

M. Bendjo a ensuite rappelé que le PDCI-RDA est un parti historique qui a un rôle important à jouer dans la vie politique ivoirienne. Il a appelé tous les militants et sympathisants du parti à travailler ensemble pour renforcer sa cohésion et ainsi garantir sa victoire en 2025.

Enfin, il a rappelé que le PDCI-RDA est un parti qui a toujours été unificateur. Il a appelé les militants à rester unis et à ne pas se laisser diviser par les querelles intestines.

LIRE AUSSI: Akossi Bendjo de retour à Abidjan lance un message au RHDP : « je suis rentré d'exil sans haine, sans vengeance »

Les propos de M. Bendjo sont importants car ils soulignent la nécessité pour le PDCI-RDA de se remobiliser et de se reformer si elle veut reconquérir le pouvoir d'État en 2025. La cohésion du parti est un enjeu majeur pour sa réussite.

LIRE AUSSI: Reconquête du pouvoir en 2025: les enseignants du PDCI en mission

Le congrès extraordinaire du 16 décembre prochain sera un moment important pour le PDCI-RDA. Il permettra de désigner un nouveau président et de définir les orientations du parti pour les prochaines années.

Written by Christian Binaté

PDCI : Akossi Bendjo pour une jeunesse « débout » et des aînés « engagés » pour la reconquête du pouvoir en 2025

Fonction Publique : Anne Ouloto fixe les nouvelles orientations