Amira Lobognon revient à la charge : « à chaque époque son arme… »

Amira, l’épouse du député de Fresco, Alain Lobognon est revenue à la charge ce mardi 11 février 2020, un mois après l’incarcération de son mari.

« La vie ce sont des hauts et des bas. Je dirai même plus de bas. Mais quand on s’en remet à Dieu on puise toute sa force dans la louange. L’Eternel ne nous donne d’épreuves que nous ne pouvons surmonter. À nous de savoir nous relever et placer notre confiance en Lui.
Aujourd’hui j’ai une prière particulière pour Notre Dame du Pilier, toi qu’on n’implore pas en vain, daigne poser ton regard sur nous, pauvres pécheurs » a déclaré Amira Lobognon.

LIRE AUSSI: Doumbia Major : « Mgr Kutwa était un acteur du projet de coup d’État, il avait un rôle qui lui était assigné »

« Ils nous braquaient de leurs fusils et nous ont demandé qui était armé. J’ai levé le doigt. Ils m’ont demandé de sortir mon arme. Je leur ai brandi le stylo que j’avais dans la poche. Ils ont ri, les crétins!C’est avec ce stylo que, de l’intérieur de la prison de Bassam, j’ai écrit mes « Carnets de prison » et les articles qui ont mis le feu à l’administration coloniale », cite-t-elle Bernard Dadié qui déclarait cela le 6 février 1949.

LIRE AUSSI: Gbagbo aura-t-il besoin d’un accord avec Ouattara avant de rentrer en Côte d’Ivoire ?

Avant conclure, « à chaque époque son arme… Et la notre ce sont nos smartphones ».

Personnalités liées avec l’article