Blé Goudé voulait-il vraiment tourner la page Gbagbo ?

Dans un interview accordée au quotidien Soir Info, Charles Blé Goudé répond à ceux qui l’accusent de vouloir tourner la page Gbagbo.

« J’ai souvent entendu ces non-sens. Mon attachement à la personne du Président Laurent Gbagbo et à sa philosophie politique ne souffrent d’aucun doute. J’ai souvent fraudé des bus, quand j’étais jeune parce que je n’avais pas les moyens, pour aller écouter Laurent Gbagbo. Il a marqué ma génération. Il a marqué ma jeunesse. Il m’a inspiré. Cela dit, comment peut-on tourner une page recto-verso ?

Gbagbo Laurent est inscrit à toutes les pages de l’histoire de la Côte d’Ivoire, mais à toutes les pages recto-verso. Donc, ceux qui tentent de tourner sa page, perdent leur temps. Et, ceux qui croient être mis en mission pour empêcher qu’on tourne sa page, nous perdent aussi le temps ». déclare l’ex-chef des Jeunes patriotes.

A LIRE AUSSI : Laurent Akoun: voici pourquoi Gbagbo ne veut pas parler

Avant de poursuivre: « Quelle que soit la longueur des oreilles, elles ne pourront jamais dépasser la tête. Moi, Charles Blé Goudé, je connais ma place auprès de mon réfèrent politique, le Président Laurent Gbagbo. Thomas Sankara est mort en 1987. Avec tous les moyens que Blaise Compaoré a mis à sa disposition lui-même, comme la communication, le lobbying, les pressions, la diplomatie, les jeunes gens qui sont descendus dans la rue, en 2014 contre lui, ont crié le nom de Thomas Sankara, mort.

Patrice Lumumba est mort. On ne peut parler de l’histoire de la République Démocratique du Congo (RDC) sans y associer son nom. Kwame N’Kruma est mort au Ghana, mais son nom se confond avec l’histoire du Ghana. Pour ne citer que ceux-là, à plus forte raison, Laurent Gbagbo encore en vie, actif. Je ne crois pas que ce dont vous parlez puisse même germer dans l’esprit de qui que ce soit. Abordons les vrais problèmes de la Côte d’Ivoire. Que les gens arrêtent de nous perdre le temps et de nous distraire ! « 

Personnalités liées avec l’article