Contestations postélectorales à Grand-Bassam : L’Abissa 2018 menacée !

L'Abissa 2017 a été une réussite

La vague de contestations postélectorales, suite à l’annonce de l’élection controversée de Jean-Louis Moulot, à la mairie de , menace la tenue de l’ 2018.

Prévue pour démarrer dans la première semaine de novembre 2018, après son ouverture en fanfare le 21 octobre, l’Abissa, grande fête culturelle et populaire dont le succès a dépassé les limites de la ville balnéaire, semble être menacée. De fait, un tour sur la mythique place Abissa montre un spectacle de désolation. La place a été vandalisée, les installations en place depuis le lancement ont été saccagées, le roi des N’Zima Kôtôkô, garant moral de cette célébration est vilipendée pour son rôle désormais connu, dans ce que les partisans du maire sortant, qualifient de « hold-up » du camp RHDP.

Selon Jean-Baptiste Amichia, président du comité d’organisation ils sont prêts et n’attendent que la décision de la notabilité. « Une cérémonie de purification doit se faire avant le déroulement de l’Abissa à cause de tout ce qui s’est passé sur la place. Dans un tel contexte, nous avons nos regards tournés vers la notabilité ».

A lire aussi : Ezaley : « Nous sommes sereins parce que la chambre dira le droit »

Les événements qui secouent la commune sont de nature à mettre à mal la bonne entente entre les populations. C’est la cohésion qui a permis à cette fête de grandir et d’attirer du monde. Aujourd’hui, dans la cité insulaire, on craint des troubles en cas de la tenue de l’Abissa 2018. Car dans le contexte actuel, ce sont deux blocs qui s’opposent farouchement.La menace est donc réelle», s’inquiète Amichia.

«Les anciens ont pris les dispositions pour ne pas qu’il y ait un vide par rapport à l’Abissa. Même si la célébration ne se fait pas comme d’habitude, les anciens et la notabilité trouveront le moyen pour qu’on célèbre l’Abissa 2018. Seulement deux raisons peuvent pousser à l’annulation de l’Abissa : décès du roi ou une décision du roi lui même. La tradition veut que si une édition ne se tient pas, il faille attendre 5 années pour en organiser une autre», a-t-il fait savoir.

C’est dans ce contexte que des rumeurs non confirmées, annoncent le retrait de certains sponsors importants.

Elvire Ahonon

Exclusif / Sa Majesté Amon Tanoé parle : ‘C’est Ezaley lui-même qui s’est mis la corde au cou, il lui suffisait d’accepter d’être RHDP»