Côte d’Ivoire : le régime d’Abidjan a-t-il refusé de garantir la sécurité de la marche de l’Eglise catholique ?

Kyria Doukouré se dit déçue de Jacob Lion, qui insiste sur le fait qu’aucun membre du RDR n’a, d’une manière ou d’une autre, interdit la marche des religieux.

Jacob Lion,

J’ai lu le texte que tu as consacré à ma dernière sortie et j’avoue que je suis un peu déçue qu’un membre d’un bureau politique d’un parti écrive ainsi. Par respect pour ceux qui me lisent, je soigne mes sorties et j’exige qu’on ne m’oppose pas des textes confus et diffus. C’est une exigence non négociable. Mais allons au fond de ton factum.

Tu insistes sur le fait qu’aucun membre du RDR n’a d’une manière ou d’une autre interdit la procession des religieux. Soit ! Mais quelle a été la position du pouvoir lorsque des journaux quasi officiels du RDR ont taxé les prélats de tous les noms, les accusant de prendre la tête de l’opposition ?

Quand le porte-parole de l’Eglise catholique affirme : « cependant, face aux dangers d’infiltrations et soucieux de la sécurité de ses fidèles, son Éminence demande que cette journée de prière se tienne exclusivement au sein de la Cathédrale Saint Paul du Plateau », il confirme que la seule raison pour laquelle l’itinéraire de la marche a été changé est un déficit de sécurité.

LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire : Ange Grah qualifie de « complicité avec les gouvernants » le « silence » du clergé musulman

Dans un état de droit, qui a la charge d’assurer la sécurité des manifestations publiques ? Si les catholiques se sont résolus à annuler leur procession, c’est bien parce qu’ils n’ont obtenu aucune garantie sécuritaire des pouvoirs publics. Pouvoirs publics dont le RDR a la gestion. C’est une question de logique pure.

Vous dites même que c’est parce que le président Bédié a appelé ses partisans à se joindre à la procession que vous l’avez identifié comme une activité politique. Ce raisonnement est aussi biscornu que corniaud. Vous confondez tout dans ce pays. Les Prélats ont le droit de vouloir organiser une procession, le RDR a le droit d’être contre, l’opposition a le droit de vouloir récupérer, mais il appartient aux pouvoirs publics de faire en sorte que l’activité se tienne et qu’elle ne soit point dénaturer dans son objet premier. Supposons que ce que vous dites soit vrai.

LIRE AUSSI : Adjoumani à Bédié: « à 85 ans, un homme doit être sage et éviter de tenir des propos qui divisent »

Pourquoi c’est au clergé de payer pour une tentative de récupération du président Bédié ? Vous suivez mon raisonnement ou vous êtes perdus ? Vous confondez sottement le RDR et les pouvoirs publics.

Mais il n’y a que les niais qui peuvent se faire avoir par cette stratégie. On sait depuis des lustres que le pouvoir peut autoriser une manifestation et manipuler des groupuscules de badauds afin qu’elle ne se tienne pas. Vous voulez le nier ?

Samedi 21 janvier 2012, le FPI dirigé par M. Miaka Oureto organise sa rentrée politique à Yopougon. Les autorisations sont obtenues auprès des autorités mais à peine le meeting débute, qu’il est attaqué par une horde de sauvage se réclamant du RDR. Bilan des courses : 1 mort et plusieurs blessés graves. Le lendemain, la presse du pouvoir arguera que ce sont les victimes du FPI qui ont interrompu le meeting. Aucune enquête, aucune arrestation. Source : https://www.challenges.fr/…/un-mort-dans-l-attaque-d-un-mee… 

LIRE AUSSI : « Ouattara est habitué au forcing, il s’en fout de ce que l’on appelle Constitution »

Je pourrais aussi citer les exemples des meetings de Bonoua et Port-Bouët. Ce fétiche-là, on l’a habillé ensemble dans le temps, donc on sait les parties de son collant qui sont percées.

La raison principale évoquée alors par le clergé pour changer l’itinéraire de sa procession est la résultante du manque de volonté des autorités de permettre qu’ils s’expriment librement comme c’est le cas en Suisse ou à Londres. Le porte-parole de l’Eglise a même dit qu’ils ont évité d’envoyer leurs fidèles à l’affrontement ? Tu t’es posé la question de savoir qui voudrait les affronter et pour quelles raisons ? Raisonnons, ne résonnons pas !

Personnalités liées avec l’article