Côte d’Ivoire : suspension des exportations de produits vivriers

La Côte d'Ivoire a annoncé la suspension des exportations de produits vivriers pour une durée de six mois, à compter du 15 janvier 2024.

Cette mesure vise à garantir la sécurité alimentaire des populations du pays, qui connaît des déficits de production de certaines denrées agricoles.

Selon le ministre du Commerce et de l'Industrie, Souleymane Diarrassouba, cette décision est motivée par « une situation de tension sur le marché local des produits vivriers ». Il a expliqué que la production de certaines denrées agricoles, comme le riz, le maïs, le manioc et le sucre, a connu une baisse ces dernières années.

« Cette situation est due à un certain nombre de facteurs, notamment les conditions climatiques défavorables, les attaques de ravageurs et les spéculations », a-t-il déclaré.

Le gouvernement ivoirien a également indiqué qu'il allait prendre d'autres mesures pour soutenir la production agricole, notamment en augmentant les subventions aux producteurs et en modernisant les infrastructures agricoles.

Le PDCI s'inquiète de l'impact de la crise

Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), principal parti d'opposition, s'est inquiété de l'impact de la crise alimentaire sur les populations.

« La productivité de nos exploitations agricoles stagne pour le mieux, sinon décroît pour certaines. D'autres encore ne sont plus compétitives », a déclaré Soumaïla Bredoumy, porte-parole du PDCI.

La rédaction vous conseille

« Pour l'heure sachez que d'autres produits de base connaîtront malheureusement des augmentations de prix à la consommation dans un avenir proche », a-t-il prévenu.

Le PDCI a appelé le gouvernement à prendre des mesures urgentes pour soutenir les producteurs agricoles et garantir l'accès des populations à la nourriture.

Les conséquences de la crise

La crise alimentaire en Côte d'Ivoire pourrait avoir un impact significatif sur l'économie du pays. Elle pourrait entraîner une hausse de l'inflation, une baisse du pouvoir d'achat des populations et une augmentation des tensions sociales.

Le gouvernement ivoirien devra mettre en œuvre des mesures efficaces pour répondre à cette crise, afin de préserver la sécurité alimentaire des populations et la stabilité du pays.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Christian Binaté

Côte d’Ivoire : les prix des produits alimentaires pourraient augmenter

Côte d’Ivoire – Nigeria ce jeudi : Gasset et Gradel confiants avant le choc, « c’est un match à gagner »