« Pas de parti unifié tant que le PDCI ne tient pas de congrès » (UPCI)

Crise à l’ : « Tant que le Congrès du Pdci n’est pas tenu, est-ce que ce existera? », se demande Jean Marc Gauze, Secrétaire général de l’.

L’Upci n’est pas en crise contrairement à ce que l’on veut faire croire », déclare le Secrétaire général du parti, , au cours d’une conférence de presse au siège de l’Upci, à Cocody.

L’UPCI et le mécontentement des militants

Le Secrétaire général a indiqué que certains militants, très minoritaires, selon lui, expriment leur mécontentent après la tenue du 2e Congrès extraordinaire du parti au cours duquel la majorité des militants ont dit non au parti unifié.

Lire aussiAprès le « Non » de l’UPCI : Une députée du parti démissionne et fait des…

« La quasi-totalité de nos militants se sont exprimés; 95% contre 5%. Il ne saurait avoir une crise quand il n’y a que 5% qui sont contre la position officielle du parti. Mais c’est cela aussi la démocratie. (…) Il y a 62 oui et 1147 en faveur du non. Cela veut dire qu’en état actuel des choses, les militants de l’Upci ne sont pas convaincus, ne sont pas rassurés par le parti unifié. Il est difficile quand vous n’êtes pas rassurés d’accepter de mourir. », a-t-il indiqué.

Des congrès UPCI financés par le

Concernant le financement de ce Congrès, Jean-Marc Gauze a affirmé que l’Upci a bien reçu un appui financier. « Au niveau du Comité de haut niveau, il a été arrêté que les partis devraient se prononcer et que pour cela, il fallait que tous aillent au Congrès. Et il a été arrêté au cours de cette réunion du Comité de haut niveau que comme ces Congrès doivent se tenir à la demande du Rhdp, ils seront pris en charge par les instances du Rhdp.

Lire aussiNon de l’UPCI au parti unifié : Brahima Soro répond au RDR

Tous les Congrès qui se sont tenus dans la foulée ont donc été naturellement financés par les instances du Rhdp. L’Upci n’ayant en rien une exception, il était également question que tous aillent interroger leurs militants pour avoir leur avis réel. C’est ce que l’Upci a fait la plus démocratique possible. Donc ce n’est pas le qui a financé le Congrès de l’Upci mais plutôt les instances du Rhdp », a-t-il expliqué.

L’Upci va continuer d’exister sans le parti unifié

Et le financement a porté, selon les dirigeants du parti, sur le montant de 30 millions Fcfa. Pour l’Upci considérant que le Rhdp étant jusque maintenant une coalition de partis, il ne trouve aucun inconvénient d’en être toujours membre.

« Le président n’a pas été élu pour travailler à la disparition de l’Upci ou à la naissance d’un parti unifié »

« Au moment où je vous je parle, il existe une coalition appelée Rhdp à laquelle l’Upci appartient. (…) Au moment où je vous parle, il ne reste qu’un seul Congrès. Celui du . Tant que ce Congrès n’est pas tenu, est-ce que ce parti unifié existera? Nous avons répondu clairement. Il est donc manifeste que si ce parti qui est aujourd’hui une coalition voie le jour, l’Upci ne sera pas membre de ce parti. Et va continuer d’exister.  Le Bureau politique rappelle que le président n’a pas été élu pour travailler à la disparition de l’Upci ou à la naissance d’un parti unifié », a-t-il martelé.

Lire aussiNon de l’UPCI au parti unifié : « On s’attendait à un vote serré mais…

Trois secrétaires généraux adjoints dissidents démis

Et de saluer le courage politique du président de l’Upci. « Il faut avoir beaucoup de hauteur et d’esprit pour revenir sur une signature en admettant ne pas avoir eu l’accord de ces mandants que sont les militants de l’Upci. Ce n’est donc pas un désaveu mais l’expression manifeste du jeu démocratique », a-t-il déclaré.

Non sans dénoncer les tentatives de division conduites par des membres du Bureau politique et certains anciens qui ont perdu leur qualité d’adhérents. Le président de l’Upci a, à cet effet, démis et remplacé trois secrétaires généraux adjoints entrés dans la dissidence.

Bureau politique UPCI : Comment Brahima Soro a échappé à un putsch, Bictogo et Belmonde indexés

Personnalités liées avec l’article