OMS: « deux décès maternels toutes les trois heures en Côte d’Ivoire »

Selon l’Organisation mondiale de la santé (), le taux de mortalité maternelle en Côte d’Ivoire est « deux décès maternels toutes les trois heures ».

Ces chiffres hissent le pays, au rang des taux de mortalité maternelle, les plus élevés d’Afrique, a rapporté Kouadio Yeboua, jeudi, lors d’un atelier de formation d’une trentaine de journalistes sur les droits en santé sexuelle et reproductive (DSSR) des adolescentes et jeunes, à l’hôtel Akparo de Dabou.

Selon l’enquête PMA2020 (Performance Monitoring and Accountability 2020) réalisée en 2017, le taux de prévalence contraceptive est estimé à environ 21 %, et les besoins non-satisfaits en Planification Familiale sont évalués à 33%, a-t-il ajouté.

A LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: 17 milliards pour la gratuité des soins, vraiment ?

En outre,  la sexualité est déclarée précoce en Côte d’Ivoire avec plus de 75% des filles et 59.4% des garçons de 15 à 4 ans, qui  ont déjà eu des rapports sexuels, selon l’Enquête Démographique et de santé de  2012.

Par conséquent,  on estime que 4 à 5% des femmes en âge de procréer ont eu un avortement potentiel dans les 12 mois précédant l’enquête, soit entre 210 000 et 288 000 avortements par an en Côte d’Ivoire ( ) , s’indigne la coalition des organisations de la société civile, .

A LIRE AUSSI: OMS: le diabète bientôt 7è cause de décès dans le monde

Pour les organisateurs de cet atelier, à savoir, un groupe thématique dénommé «  (AGnDR), () et , à travers le projet RESOnance en Côte d’Ivoire, ces chiffres illustrent le non accès des femmes à leurs droits et à certains services en santé de la reproduction.

A LIRE AUSSI : Une révision constitutionnelle de Ouattara l’empêcherait lui-même d’être candidat en 2020

L’accès universel aux services de santé sexuelle et reproductive dans le respect des instruments internationaux et régionaux favorables aux droits de la femme à accéder à des services de SSR de qualité s’impose, ont-t-ils unanimement approuvé. L’atelier qui a débuté, jeudi prend fin, samedi.

Personnalités liées avec l’article