Tidjane Thiam : « La philosophie commune des Présidents Houphouët, Bédié et Ouattara, ce sont la paix et le dialogue »

Alassane Ouattara et Tidjane Thiam ce lundi 11 mars 2024

Les obsèques du Henri Konan Bédié se dérouleront du 20 mai au 02 juin 2024, a annoncé Ouattara, après une audience accordée au Président du PDCI-RDA, Tidjane Thiam.

« Le président Thiam nous a informés de la décision de la famille du Président Bédié et du PDCI de la période des obsèques de feu le Président , mon aîné. La date est fixée du 20 mai au 02 juin 2024 », a déclaré le Chef de l'État à l'issue de l'audience.

Il a assuré que la Présidence de la République jouera toute sa part et lui-même en tant que jeune frère de feu le Président Henri Konan Bédié, sera disponible pour apporter tout son soutien à ces obsèques.

Alassane Ouattara a également souligné que la délégation du PDCI et lui ont échangé sur leur vision commune du pays, celle de faire en sorte que la Côte d'Ivoire continue sa marche « dans la démocratie et la paix ».

La réaction vous conseille

Le président du PDCI, Tidjane Thiam s'est dit honoré « d'être reçu par le Président de la République » qui a assuré « de son soutien, de sa disponibilité et de celle de l'État pour donner au Président Bédié des obsèques dignes de la contribution qu'il a apportée à ce pays ».

« Je suis venu présenter mes respects au Président, mais aussi le saluer en tant que frère ainé qu'il a toujours été pour moi. Nous nous connaissons depuis plusieurs années », a-t-il ajouté. Non sans relever que « la philosophie commune des Présidents Houphouët-Boigny, Bédié et Ouattara, ce sont la paix et le dialogue dans ce pays ». Sillons dans lesquels, a-t-il indiqué, il envisage marcher.

« J'ai tenu à l'assurer de ma disponibilité pour l'aider dans la tâche qui est la sienne et continuer à assurer le progrès de la Côte d'Ivoire après tous les progrès réalisés sous sa conduite. Nous sommes en phase sur ces points », a conclu Tidjane Thiam.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

Yango s’engage à enrôler ses chauffeurs à la CMU et au RSTI

« Cityweb » : Yopougon à l’heure de l’état civil numérique