Franc CFA : Pourquoi Ouattara défend-il cette monnaie après chaque rencontre avec Macron ?

Alassane Ouattara avec Emmanuel Macron ce lundi 12 novembre 2018 à l'Elysée
Alassane Ouattara avec Emmanuel Macron ce lundi 12 novembre 2018 à l'Elysée

Le président ivoirien Alassane Ouattara défend le CFA. C’est la deuxième fois qu’il prend cette position au sortir d’une audience avec le président français Emmanuel Macron. Curieux.

« Je voulais vous dire une chose, le FCFA est une monnaie solide gérée par la BCEAO et uniquement par les Africains. C’est une monnaie qui est en circulation non seulement dans les 8 Etats membres de l’UEMOA mais dans toute l’Afrique de l’Ouest y compris la Mauritanie, le Ghana, le Nigeria, la Sierra Leone, le Liberia, la Gambie… qui sont des Etats non membres de l’UEMOA. Dans tous ces pays, les populations acceptent et utilisent le franc CFA. Si cette monnaie était autant décriée pourquoi voulez-vous que des pays qui ne sont pas membres du franc CFA que populations iraient chercher des francs CFA ? », a déclaré Alassane Ouattara, au sortir de l’audience avec Emmanuel Macron.

Le jeudi 31 août 2017, au sortir d’une audience avec le même président français, il avait eu à peu près la même position. Une position qu’il a aussi défendu, sur les ondes de France 24. La question qu’on se pose est : pourquoi Ouattara se sent-il obligé de défendre le CFA, après une audience avec Macron ?

En effet, en revisionnant la vidéo après sa sortie d’audience, on remarque que les journalistes présents ne lui ont posé aucune question sur le sujet. C’est Alassane Ouattara lui-même qui a abordé le sujet, au moment où les journalistes s’apprêtaient à ranger leurs micros. A quoi obéit cette volonté de défendre le CFA, sur le perron de l’Elysée ?

Emmanuel Gautier

Personnalités liées avec l’article