IVG dans la Constitution française : Le Vatican pas du tout content

(Photo by Filippo MONTEFORTE / AFP)

Le Vatican a exprimé son opposition à la proposition d'inscrire l'interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution française, la qualifiant de « droit à supprimer une vie humaine ».

Dans un communiqué publié lundi, l'Académie pontificale pour la Vie, un organe du chargé des questions bioéthiques, a déclaré que « à l'ère des droits humains universels, il ne peut y avoir de +droit+ à supprimer une vie humaine ».

La rédaction vous conseille

Cette déclaration fait écho à la position des évêques de France, qui se sont également opposés à la proposition.


IVG : Le Congrès français vote pour son inscription dans la Constitution

Le Congrès français doit voter sur la proposition dans les prochains jours. Si elle est adoptée, elle inscrirait l'IVG dans la Constitution, ce qui la rendrait plus difficile à modifier à l'avenir.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Kevin Aka

Espionnage au sein du RHDP ? Kokora accuse Bredoumy et le PDCI

Scandale audio au RHDP : Bredoumy et Adjoumani au cœur d’une tempête après la diffusion d’une conversation privée