Mamadou Traoré : « Hier c’était Guillaume Soro…Aujourd’hui, vous en êtes la victime »

El Hadj Mamadou Traore et Guillaume Soro
El Hadj Mamadou Traore et Guillaume Soro © Crédit photo DR

Mamadou Traoré, proche de Guillaume Soro explique l'effet boomerang qui a lieu en Côte d'Ivoire, avec les suites d'accusations dans tous les camps.

Hier, des journaux du Restaurant ont accusé de collusion avec les sans en apporter la preuve.


Dans l'accusation de la tentative de coup d'état attribuée à Guillaume Soro en Décembre 2019, la seule prétendue preuve qu'ils ont brandie, c'est un enregistrement sonore des propos de Guillaume Soro qu'ils ont sciemment sorti de son contexte en y soustrayant quelques passages importants qu'ils ont utilisé pour l'accabler.


Dans l'accusation d'une tentative de coup d'Etat au Faso portée contre Guillaume Soro, c'est également un enregistrement sonore, dont il a été démontré par des experts de renom en acoustique que c'était un montage, qui a été utilisé pour accabler Guillaume Soro.

LIRE AUSSI : Affaire Hamed Bakayoko, le plus grand trafiquant de drogue: « des allégations sans aucune preuve !!! »


Lors des mutineries de 2014 et de 2017, c'est sur la base de l'appartenance des mutins au , que Guillaume Soro a été accusé de tentative de coup d'Etat. Et cela bien avant Décembre 2019.

Aujourd'hui, on trouve anormal que ce soit, sur la base de propos d'individus, qu'on salisse la réputation d'un client du Restaurant.

Loin de moi l'idée d'accorder du crédit à ces révélations parce que je n'en sais rien. Mais si les gens du Restaurant ont accordé du crédit à moins que rien pour salir la réputation de Guillaume Soro, qu'on ne soit donc pas étonné de l'effet boomerang.

On a habitué les à bannir de leur jugement la présomption d'innocence. Pour eux, quand une information est donnée sur toi, quelqu'en soit le canal, vous êtes coupable.

Chers amis du Restaurant, récoltez les fruits de votre travail. Celui de condamner sur la base de rumeurs, d'articles de journaux ou de propos d'individus.

Hier c'était Guillaume Soro la victime de l'éducation que vous avez donnée aux ivoiriens. Aujourd'hui, vous en êtes la victime. C'est cela qu'on appelle L'EFFET BOOMERANG.

Written by Amadou Traoré

Révision de la liste électorale : une mission d’information de la CEI à Minignan – Actualité ivoirienne 09/06/2020

Le préfet engage les populations de Duékoué à s’investir pour des élections apaisées – Actualité ivoirienne 09/06/2020