Christine Konan (pro-Affi) : « Le FPI n’est pas le champ d’un individu »

Christine Konan en compagnie de Issiaka Sangaré et de Laure Anédié après la passation de charge du mercredi 27 mars 2019
Christine Konan en compagnie de Issiaka Sangaré et de Laure Anédié après la passation de charge du mercredi 27 mars 2019

72 heures après la démission de son secrétaire général, Agnès Monnet, le président du FPI, Pascal Affi N’guessan, a nommé son remplaçant. Issiaka Sangaré est, depuis le 25 mars, le nouveau secrétaire général et porte-parole du FPI. Il a pris fonction, hier, après la traditionnelle passation des charges qui s’est déroulée au siège du parti à la rose à Cocody-Angré.

Cette cérémonie était présidée par la vice-présidente du FPI chargée des organisations féminines, Christine Konan. Après avoir réceptionné les documents et la lettre de mission des mains de la première secrétaire adjointe, Laure Anédié , le nouveau secrétaire général du FPI s’est engagé à travailler de concert avec toute la direction de son parti pour réussir la mission à lui confiée.

A lire aussi : Sale temps pour Affi : Après Agnès Monnet, un autre responsable de la région de la Mé démissionne

« Cette nomination est le signe du destin.  A certains égards, le destin vous mène à prendre des décisions essentielles et nous sommes à ce niveau. Les crises forcement et fortement, entraînent après  des bourrasques, des périodes d’espoir. C’est ensemble que nous allons incarner cet espoir pour notre parti et pour la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi nous allons fortement nous mettre à la tâche. Nous sommes un parti modèle, il  s’agira de mettre en œuvre les jalons de cette modernité (…) Nous allons continuer à travailler pour continuer l’implantation du parti sur l’étendue du territoire. Au plan interne, nous ne devons pas exclure que la porte demeure ouverte pour la quête de l’unité au FPI. Gérer les luttes intestines est un débat mais ce qui est plus important, c’est que le FPI soit auprès des Ivoiriens. Ensemble nous devons tout faire pour  que des réponses soient trouvées aux grands enjeux sociaux. Je suis un homme de devoir  et je sais compter sur toutes les compétences et je m’engage pour que nous puissions réussir cette mission », a exposé  Issiaka Sangaré.

Tout en félicitant le tout nouveau  secrétaire général et porte-parole du FPI, Mme Christine Konan l’a exhorté à donner le meilleur de lui-même pour maintenir le secrétariat général qui est le  pilier  du FPI. « Il n’y a pas de hasard car c’est un autre Sangaré qui vient d’être nommé secrétaire général. Nous attendons beaucoup de toi car le secrétariat est le pilier de notre parti. C’est toi qui dois répondre aux gens qui vont nous attaquer. Merci de t’avoir affranchi du système actuel. Le FPI est une œuvre collective et non le champ d’un individu », a fait savoir Christine Konan. Rappelons  qu’Issiaka Sangaré est le frère de feu président Abou Drahamane Sangaré, qui fut lui-même secrétaire général du FPI de 1991 jusqu’en 2001.

J.N.

Personnalités liées avec l’article