Soro flingue les « jaloux » du camp Ouattara : « Jamais, Gbagbo n’a appelé un Président pour lui dire de ne pas me recevoir »

Guillaume Soro et Laurent Gbagbo
Guillaume Soro et Laurent Gbagbo

a répondu à certaines accusations portées contre lui par , dans son livre. Dans un texte publié sur sa page officielle, le président de l’assemblée nationale qui était récemment au Congo-Brazza avec Denis Sassou N’Guesso, fait la déclaration ci-dessous, ponctuée de nombreuses allusions. Larges extraits.

Je note que le Chef de l’Etat Ivoirien dans les années 2004-2010, le Président Laurent Gbagbo, n’a jamais manifesté la moindre hostilité (à ma connaissance) à l’égard de mes relations personnelles avec des Chefs d’Etat africains. Jamais, il n’a appelé un Président africain pour lui dire de ne pas me recevoir. Jamais, il ne m’a reproché tel ou tel voyage. Sous Laurent Gbagbo, j’avais en ma qualité de Premier Ministre, un avion de la flotte présidentielle à ma disponibilité permanente. Il avait de ce point de vue, une haute opinion de l’image de marque de l’Etat de Côte d’Ivoire. Et il savait donner de la considération et du respect aux institutions. Le disant, je suis loin de faire l’atalaku de Gbagbo.

A lire aussi : Tiken Jah dément son éventuel accord pour une liberté de Laurent Gbagbo

J’ai lu son récent livre, il y’a bien des points que je trouve critiquables et inexacts sur lesquels je reviendrai sûrement. Je trouve globalement que Gbagbo aurait pu faire acte de contrition dans son livre. Ça aurait soulagé bien des personnes. Même si cela est regrettable, ça ne m’empêchera guère de penser que sa place est en Côte-d’Ivoire après 7 ans de prison. Je continuerai à réclamer sa libération et celle de . J’ai dans ma jeunesse fait l’amère expérience de la prison à la DST, à l’école de police, à la préfecture de police et à la . Ce que je peux vous dire en ma qualité d’ancien prisonnier : « En tout cas Prison, c’est pas bon. » De même que j’ai été heureux de retrouver Soul après 10 mois de prison. On peut critiquer un homme pour ses défauts, mais il faut aussi avoir l’honnêteté de souligner ses qualités et ce par acquis de conscience et de vérité (…)

Pendant que j’étais à Brazzaville, un dignitaire de Côte d’Ivoire s’est permis d’appeler une personnalité congolaise pour s’indigner de la réception chaleureuse que le Président Sassou Nguesso m’accordait au Congo !

Cette vaine manœuvre relève tout simplement de la méchanceté et de la faiblesse d’esprit qui caractérisent ceux qui ne savent pas préserver l’image de marque de nos républiques et l’utile fraternité de vie qui doit subsister entre nos peuples.

Je continuerai à réclamer sa libération et celle de Blé Goudé

Qui plus est, je voudrais rappeler quelques évidences. Je suis tout de même et jusqu’à présent Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, je peux me déplacer sans que ce dignitaire ivoirien, fût-il important, ait quoique ce soit à y redire. Je ne dois me référer qu’au seul Président de la République!

A lire aussi : Sur RFI, Soro critique « les extrémistes de Gbagbo » qui disent n’avoir « rien fait »

Franchement, si je quitte demain mes fonctions de Président de l’Assemblée Nationale, je n’en serai pas moins chaleureusement reçu par le Président , comme par de nombreux autres Chefs d’Etat africains ! Les relations humaines ne se réduisent jamais aux seules nécessités de l’action politique. Et d’ailleurs, je crois savoir que les meilleures relations humaines se tissent par-delà la politique. Les Chefs d’Etat actuels, lorsqu’ils étaient dans l’opposition, n’étaient-ils pas reçus par des Chefs d’Etat au pouvoir ? Soyons conscients que la roue de la vie politique tourne sans fin !

Dans l’affaire c’est le jaloux qui en souffre et le jalousé s’en bat les C…

Au lieu de nous servir de telles nègreries, ce dignitaire devrait comprendre que l’Etat n’est pas une propriété privée. C’est l’organisation des pouvoirs publics ! C’est l’institution qui doit servir l’intérêt général ! Une fonction étatique est un mandat provisoire du peuple accordé à un Citoyen. Les fonctions étatiques sont un bail passé entre le peuple et ses dirigeants, pour un ou deux mandats ou plus, selon les règles de la constitution concernant chaque fonction.

J’ai eu honte devant cet incident fâcheux que seule la jalousie peut inspirer. Jalousie : le mot est lâché. Je suis allé consulter le dictionnaire pour m’assurer que je ne m’éloignais pas trop de la définition de ce mot. Car à force d’être familier d’un mot, on croit le connaître, ce qui n’est pas toujours évident. La jalousie voici ce qu’en dit le Larousse : « Dépit envieux ressenti à la vue des avantages d’autrui. » Pour moi la jalousie est ce feu envieux qui consume le jaloux sans que le jalousé n’ait un traitre indice. Dans l’affaire c’est le jaloux qui en souffre et le jalousé s’en bat les C…

Du reste j’ai promis à mes amis congolais de me rendre au mois de Mars prochain à Oyo pour le dixième anniversaire du décès de Mme . Avis (aux jaloux) aux pêcheurs en eaux troubles…