Côte d’Ivoire : le gouvernement se prononce sur le prix des fèves de cacao

Amadou Coulibaly
Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement ivoirien © Crédit photo Service communication Présidence de la République de Côte d'Ivoire

La disparité entre les prix du cacao au kilogramme pratiqués en Côte d'Ivoire et au Cameroun s'accentue davantage. Récemment, le prix du cacao est passé à 5 100 FCFA par kilogramme au Cameroun, tandis qu'en Côte d'Ivoire, il est cédé à 1 000 FCFA.

, le Porte-parole du gouvernement ivoirien, a fourni des éclaircissements lors d'une conférence de presse du Conseil des ministres pour expliquer cette différence de prix.

Les fèves de cacao se vendent à 5 100 FCFA/kg au et à 1 000 FCFA/kg en Côte d'Ivoire. Face à la controverse soulevée par cette disparité, le Porte-parole du gouvernement ivoirien a réagi. Selon Amadou Coulibaly, cette différence s'explique par divers facteurs à considérer pour une analyse approfondie. « Le Cameroun et la Côte d'Ivoire n'ont pas le même mode de vente. Nous ne produisons pas au même niveau. La Côte d'Ivoire produit environ 2 millions de tonnes, tandis que le Cameroun tourne autour de 250 000 tonnes », a déclaré le Porte-parole.

De plus, il est important de noter que sur le terrain, le se vend à un peu plus de 1 000 FCFA/kg. Parfois, les producteurs se regroupent en coopératives et organisent des ventes aux enchères.

La rédaction vous conseille

Selon Amadou Coulibaly, l'augmentation des coûts s'explique également par la rareté du cacao. « En raison de conditions climatiques défavorables, le cacao devient rare. La plupart des experts prévoient une baisse de la production, ce qui fait monter les coûts. Les Camerounais, qui n'ont pas le même système de vente que la Côte d'Ivoire, peuvent donc vendre leur cacao à ce prix », a-t-il expliqué.

« Pour être précis, lors de la dernière vente, environ 25 000 tonnes ont été vendues au prix de 4 225 FCFA/kg, ce qui reste marginal. Face à la rareté du produit, il est compréhensible que certains acheteurs se soient précipités sur cette production », a-t-il ajouté.

Le système ivoirien semblable au Ghana, affirme Amadou Coulibaly

Selon le Porte-parole du gouvernement ivoirien, la Côte d'Ivoire et le Cameroun n'ont pas le même système de vente de cacao. Il a souligné que le système ivoirien est similaire à celui du Ghana. « Notre système est semblable à celui du Ghana, avec lequel nous sommes d'ailleurs associés pour la commercialisation de nos produits. En général, le prix d'achat du cacao au Ghana est sensiblement le même qu'en Côte d'Ivoire », a-t-il conclu.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Kevin Aka

Alassane Ouattara

Candidature présidentielle de 2025 : Ouattara invité à se présenter depuis les Etats-Unis

Exercice militaire forces spéciales françaises et ivoiriennes : maîtrise du tir de précision à Jacqueville