En campagne pour Hamed Bakayoko : Un ex-patriote demande la retraite politique de Ouattara

Hamed Bakayoko à Abobo le 5 septembre 2018
Hamed Bakayoko à Abobo le 5 septembre 2018

Le mouvement ‘’Nouvelle génération 2020’’ dirigé par Patrick Zasso alias ‘’Englobal’’ a organisé une conférence de presse jeudi 28 mars 2019 pour demander la candidature à l’élection présidentielle 2020 d’Hamed Bakayoko, ministre d’Etat ministre de la Défense de Côte d’Ivoire.

« Nous voulons interpeler la jeunesse, la positionner au cœur du débat politique en Côte d’Ivoire. Hamed Bakoyoko est jeune, il connaît nos réalités. Il est l’homme de la situation pour 2020 », a signifié Patrick Zasso. Selon lui, les jeunes doivent prendre toute leur place sur la scène politique et être capables de s’exprimer sur la question de la succession du président de la République.

A lire aussi : Secrets de la rébellion ivoirienne : Le camp Soro menace de casser les « papos » sur le RDR

Pour se faire, il a demandé la retraite politique d’, de et d’Henri Konan Bedié. Il a aussi invité à s’ôter de toute velléité de candidature à l’élection de 2020. Il l’a exprimé en ces termes : «Personnellement, je ne suis pas pour une candidature du Président () en 2020. Henri Konan Bedié et Laurent Gbagbo non plus. Il faut une nouvelle génération au pouvoir. Mais dans cette nouvelle génération, tout le monde ne peut pas être candidat, Guillaume Soro n’est pas présidentiable. Il a fait la rébellion, donc il n’est un exemple pour personne dans ce pays. Qu’il enlève son nom dans l’élection présidentielle de 2020 ».

Dans cette démarche, il rejoint , secrétaire général du forum pour l’Etat de droit. Les deux hommes sont clairs : « Les aînés politiques doivent prendre leur retraite et Guillaume Soro n’est pas présidentiable ». Et, pour Patrick Zasso alias ‘’Englobal’’ l’homme de la situation n’est autre que Hamed Bakayoko.

Notons que le journaliste-écrivain a été le premier à donner le ton sur la mise à la retraite d’Alassane Ouattara, de Laurent Gbagbo et d’. Toutefois contrairement à Patrick Zasso et Kader Doumbia, il n’a pas pris position pour tel ou tel homme politique.

« Ces 3 Grands ont échoué collectivement et individuellement à obtenir pour nous l’indépendance économique après l’indépendance politique acquise par nos pères fondateurs. J’en veux pour preuve le dernier rapport de la Banque mondiale qui rappelle que le niveau de pauvreté de l’Ivoirien est aujourd’hui égal à celui qui avait cours au début des années 80. Une alternance générationnelle et un renouvellement de la classe politique ivoirienne s’imposent comme une nécessité démocratique », avait déclaré ASK.

Roxane Ouattara

Personnalités liées avec l’article