Poissons morts dans la lagune : le gouvernement ivoirien met en place un Comité de crise

Le point sur la situation des poissons morts retrouvés dans la lagune Ébrié a été fait par le Comité de Gestion Interministériel de Crises (CGIC) s'est réuni ce mardi 12 mars 2024 au siège de l'ONPC.

Le Directeur Général de l'ONPC, Amankou Kassi Gabin, a déclaré qu'il est « prématuré de lever les mesures conservatoires prises pour préserver la vie des populations sans avoir été éclairés par les experts sur le phénomène ».

Le Comité a recommandé la multiplication et l'approfondissement des recherches sur les causes et les conséquences du phénomène.

D'autres recommandations ont été formulées, notamment la sécurisation du site, la surveillance des exutoires de la zone et des déversements sauvages, le traitement des déchets et la sensibilisation des populations.

Près d'une quarantaine de structures intervenant dans la gestion des crises et catastrophes, des représentants des forces de défense et de sécurité et des ministères ont pris part à la rencontre.

La rédaction vous conseille

Le Directeur général Adjoint de l'ONPC, Fanoux Jean De Clarence, a fait le point de situation en indiquant les circonstances dans lesquelles le phénomène a été découvert et les premières actions entreprises.

Le lundi 4 mars 2024, les populations riveraines ont découvert dans la baie lagunaire de Koumassi, Port-Bouët et Biétry, des milliers de poissons morts (2,6 tonnes).

Plusieurs ministères se sont rendus sur les lieux pour sécuriser la zone, faire des prélèvements et détruire les poissons.

Les derniers articles sur YECLO

Written by Christian Binaté

Réhabilitation de l’ancienne route de Bingerville : les travaux bientôt achevés, des images

Accident de la circulation

Tentative de suicide à Bouna : un homme de 45 ans retrouve inconscient après avoir ingurgité un herbicide