Affaire Cour des comptes : Assalé Tiemoko réagit, « Impôts et Trésor : l’éternel conflit »

Dans une publication sur sa page Facebook, Assalé Tiemoko Antoine a réagi aux récentes déclarations de la Cour des Comptes.

« Il n'appartient pas à des journalistes de dire où se trouve l'argent public, quand la pose la question à ceux qui gèrent cet argent », a écrit le Député de Tiassalé. « On ne fera pas, en cas de difficultés, le travail de ceux qui sont confortablement payés pour, à leur place. »

Assalé Tiemoko Antoine rappelle que la convention entre l'État et la Société nationale d'édition des documents administratifs et des identités (Snedai) précise que c'est cette dernière qui est chargée de la collecte des recettes liées aux passeports et visas.

« La direction générale des impôts n'est pas une banque, elle ne fait que collecter et reverser au trésor », souligne le Député-Maire. « Le Trésor, via le ministère du budget, a dit qu'il n'a pas vu cet argent. »

Conflits Impôts et Trésor, un problème récurrent

Pour Assalé Tiemoko Antoine, l'affaire n'est pas réglée. Elle est plus profonde et est révélatrice des dysfonctionnements entre la direction générale des impôts et la direction générale du Trésor.

« L'éléphant déchaîné a déjà révélé des détournements de 400 milliards aux impôts entre 2009 et 2018 », rappelle le journaliste. « De l'argent collecté et jamais reversé au Trésor. Allez savoir où ces 400 milliards sont passés. »

La rédaction vous conseille

Assalé Tiemoko Antoine conclut en affirmant que « l'affaire des 100 milliards n'est qu'un épiphénomène de ce qui se passe depuis des années dans le domaine des finances publiques en Côte d'Ivoire ».

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

Électricité Côte d’Ivoire : tout sur les résultats de l’enquête menée sur la hausse des tarifs

CAN 2023 : le Sénégal, tenant du titre, arrive en Côte d’Ivoire ce 9 janvier