Revue de la presse ivoirienne du 24 mai 2019

Voici les principales informations à la Une de journaux ivoiriens parus ce vendredi et la revue de presse ivoirienne du 24 mai 2019

Fraternité Matin : 5 nouveaux ambassadeurs en Côte d’Ivoire

Le président Alassane Ouattara a reçu jeudi les lettres de créance de cinq nouveaux ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire. Il s’agit d’Abdullah Bin Hamad Al Subaiee du royaume d’Arabie saoudite, Lee Sang Ryul de la République de Corée, Wan Li de la République populaire de Chine, Tran Quoc Thuy de la République socialiste du Vietnam et Vitor Paulo Da Costa Sereno de la République portugaise.

LIRE AUSSI: Debordo: « j’ai frappé Arafat parce qu’il a pointé une arme sur ma tête »

Les cinq diplomates ont exalté les relations d’amitié et de coopération qui existent entre leurs pays respectifs et la Côte d’Ivoire et pris l’engagement d’œuvrer à leur diversification et leur renforcement.


L’Inter: et le FPI de Gbagbo chez Bédié

A 17 mois du scrutin présidentiel, la plateforme de l’opposition tant prônée par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (), , prend forme peu à peu. Après la visite des émissaires du chez l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo à Bruxelles, c’est au tour des membres influents du Front populaire ivoirien (FPI) de la tendance « Gbagbo ou rien » de se rendre chez Henri Konan Bédié, à .

LIRE AUSSI: Le Colonel Touré Hervé dit Vétcho quitte Guillaume Soro pour Alassane Ouattara

La délégation conduite par Assoa Adou a été reçue jeudi par le président du PDCI. Les deux formations politiques ont convenu d’une collaboration dans le cadre de la réconciliation nationale et se sont engagées à lancer un appel à la réconciliation aux partis politiques et à toutes les forces vives de la nation.


Soir Info: 18 arrestations à après les affrontements

Dix-huit personnes ont été interpellées à ce jour suite aux violences intercommunautaires à Béoumi (centre, 411 km d’Abidjan) dont le dernier bilan officiel fait état de 11 morts, 108 blessés, 300 déplacés et d’importants dégâts matériels. L’information a été donnée jeudi à Bouaké par le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Bouaké, .

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire : après Béoumi, un affrontement évité à Bonon

Toutefois, a-t-il ajouté, l’enquête se poursuit en vue de chercher les meneurs et surtout ceux qui ont planifié et coordonner ces tueries. Le procureur de la République a mis en garde tous ceux qui propagent des discours de haine, menaçant d’arrêter toute personne qui incite une ethnie à attaquer une autre par des propos haineux.

Personnalités liées avec l’article